Pâtissiers/Glaciers

Galette, Couronne, Gâteau des rois, Brioche, j’en perds mon latin, mais il faut choisir…

La provencale 1

C’est le moment ou jamais, il est temps de savoir si les petits parisiens,  que sont surtout mon mari et ma fille, se sont bien adaptés à Nice, ou pas…

On est dimanche, mon mini poisson pilote ne sera pas de la partie aujourd’hui, elle part faire du vélo avec son père.

En mesure de déambuler tranquillement dans les petites rues du Vieux Nice. Je suis à la recherche d’une galette des rois à la frangipane, dite ici « La Parisienne », et un gâteau des rois ou couronne des rois, c’est-à-dire la galette provençale.

Mon petit plaisir c’est de passer par là où passent les vieux niçois,  ça me donne l’impression de faire partie du cru…  Je passe alors par l’escalier de la Porte Fausse pour accéder au dédale de petites rues du Vieux Nice, tout en essayant d’éviter la partie hyper touristique pour tenter de trouver une boulangerie digne de ce nom.

Me voilà maintenant rue Droite/Carriera Drecha et je tombe par hasard sur une première boulangerie. Il s’agit de la Boulangerie Espino – le Four à Bois (35 rue Droite). Les galettes à la frangipane dans la vitrine ont l’air bien feuilletées et bombées, par contre les gâteaux des rois sont trop luisants à mon goût (trop de confiture) et les fruits confits semblent sortir d’une boite, je décide donc d’acheter uniquement dans cette boulangerie « La Parisienne », et de repartir pour trouver ailleurs ma belle couronne niçoise!

C’est finalement, rue de la Poissonnerie/Carriera San-Jaume, que je trouve une seconde boulangerie ouverte (La Fougasserie) et là, ouhlala! Il y a la queue dehors! C’est bon signe, je crois…

Déterminée, je me dois de faire goûter la galette provençale à mes parisiens, c’est donc parti pour 10 minutes de queue… Heureusement, le service est rapide, efficace, et même chaleureux!

Les galettes provençales sont magnifiques, certaines sont décorées de petits fruits confits et de sucre mimosa, tandis que d’autres sont recouvertes de pralins et de sucre glace. Je décide d’en choisir une traditionnelle avec les fruits confits sur le dessus (15 euros). Le but de la dégustation c’est tout de même de comparer La Parisienne à la traditionnelle Galette provençale…

De retour à la maison, le verdict : Les filles ont préféré la galette provençale à la pâte aérée et moelleuse, parfumée à la fleur d’oranger, tandis que l’Homme de la famille conserve quant à lui une petite préférence pour sa bien chère galette à la frangipane, plus beurrée, plus gourmande comme on dit… Ça ne l’a pas empêché d’engouffrer une part de brioche et de remettre ça une heure plus tard… Hum…

Tout ça pour dire que j’ai donc trouvé deux très bonnes boulangeries et que nous pourrons y retourner pour y acheter notre pain (grande variété de pains dans les deux boulangeries, très bonne baguette Tradition) en remontant du Marché Cours Saleya.

La Parisienne 1

Si vous n’avez pas encore acheté votre galette pour le goûter de cet après-midi ou si vous souhaitez remettre ça dans la semaine, je vous recommande de faire un petit tour dans l’un de ces deux endroits :

Espino – le Four à Bois

35, rue Droite

Ouverte du mercredi au dimanche de 7h à 13h et de 15h30 à 19h30.

La Fougasserie

5, rue Poissonnerie

06300 – Nice

Ouverte tous les jours sauf le Mercredi et le Jeudi (ouverte le dimanche) de 7h à 19h30

Ouf ! La période des fêtes est terminée, on va pouvoir se mettre au régime maintenant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s